2014 – État des lieux mondial des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)

L’International Service for the Acquisition of Agri-biotech Applications (ISAAA), une association internationale dédiée à la promotion de la culture des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) a publié au mois de janvier un rapport faisant le bilan de ces cultures sur le plan mondial.

Il ressort de ce rapport que :

« Le nombre total d’hectares [d’OGM] a été multiplié par plus de cent depuis les premières plantations d’OGM », en 1996

Clive James, auteur du rapport

Ainsi, la surface cultivée en 2014 constitue un nouveau record, établissant la surface d’OGM cultivés dans le monde à 181.5 millions d’hectares, soit une hausse de 3.6 % par rapport à l’année précédente (175,2 millions d’hectares).

  • 28 pays ont cultivé des OGM en 2014, un de plus qu’en 2013 (Le Bangladesh).
  • En 2014, parmi ces 28 pays, 4 d’entre eux ont assuré 84 % de la production mondiale :
    • Les Etats Unis d’Amérique (73.1 millions d’hectares, en hausse de 4 % par rapport à 2013)
    • Le Brésil (42.2 millions d’hectares, en hausse de 5 % par rapport à 2013)
    • L’Argentine (24.3 millions d’hectares)
    • Le Canada (8.4 millions d’hectares)

Si les cultures OGM progressent quasiment partout, puisque ces 28 pays représentent 60 % de la population mondiale, des zones d’exception demeurent, telle l’Union Européenne dont seulement 0.1 % des terres agricoles sont utilisées pour la culture d’OGM.

Cependant, cette exception européenne risque d’être remise en cause, puisque la Commission Européenne, réputée Pro-OGM, a fait voter une réforme de sa législation en la matière, visant à faciliter l’adoption par ses membres des semences transgéniques.

Laisser un commentaire

  • Social