luzinterruptus : nouvelles installations lumineuses

luzinterruptus, collectif artistique et protestataire madrilène, déjà évoqué ici ou sur la mauvaise herbe, s’est montré plutôt actif ces derniers temps. Petit tour en images antéchronologique…

 

Piscina pública sobre fondo de Campo de Cebada

Le quartier madrilène de La Latina comportait une piscine très populaire. Celle-ci fut démolie en 2008, mais la mairie s’était engagée à la reconstruire, plus moderne, plus grande, dans un délai de 2 ans.

En 2012, rien n’a encore été fait, et le projet semble se tourner davantage aujourd’hui dans la création d’un centre commercial a priori plutôt luxueux. Entre-temps, les habitants se sont approprié le lieu, dans lequel ils organisent toutes sortes d’activités, en toute indépendance.

Les membres du collectif luzinterruptus ont créé cette installation, non seulement dans le but de protester contre l’implantation de ce centre commercial, qui se fera aux dépends des commerces de proximités et des marchés locaux mais également afin de rappeler à la mairie ses promesses.

Cette installation, toute symbolique, a nécessité une collecte de containers en plastiques (bouteilles, gobelets, etc.) , réunis dans un espace de 6 mètres par 4 et remplis d’eau bleutée, qui ont tous été recyclé à l’issue de celle-ci.

Autres images, contexte, et making of.

Hierbas de botica

Hierbas de botica est une installation visant à dénoncer la pollution lumineuse. Les membres du collectifs luzinterruptus rappellent qu’à Madrid, il est maintenant impossible de profiter des étoiles la nuit. Le halo qui surplombe la capitale est visible à l’œil nu à plus de 200 km. Dans ces conditions, ces membres s’étonnent du fait qu’une réglementation récente ai imposé l’adoption d’enseignes lumineuses beaucoup plus puissantes pour les pharmacies, dont l’intensité semble perturber les habitants. Cette installation a été faite par l’implantation de bâtonnets qui deviennent phosphorescents quand ils sont exposés à une quantité suffisante de lumière, ce qui semble le cas !

Autres images, contexte.

 

Agua que has de beber…

Madrid est une ville dotée d’un climat chaud. Or, en moins de 30 ans, plus de la moitié des fontaines publiques ont disparu dans la capitale espagnole. Les raisons de ces disparitions sont nombreuses : incivilités, coût de fonctionnement… Le collectif luzinterruptus a souhaité mettre l’accent sur le fait que pour eux la présence de points d’eau gratuit dans les villes espagnoles était important, en redonnant vie de manière symbolique à ces fontaines à l’aide de bouteilles en verre patiemment collectées, et mises en valeur avec un éclairage.

autres images, contexte.

 

Políticos bajo videovigilancia

Petit message à l’attention des personnalités politiques espagnoles, perçues comme étant au moins pour partie responsables de la crise traversée par l’Espagne, et placée symboliquement sous la surveillance des citoyens.

Autres images, contexte.

Andando sobre la lluvia

Cette installation s’est déroulée après un été caniculaire qui frappa Madrid : pas l’ombre d’une goutte d’eau de pluie. Tandis que toutes les feuilles des arbres étaient tombées, que les alertes à la pollution de l’air se succédaient avec les risque encourus pour cela par la population, les nuages se décidèrent à venir laver le ciel, et permettre aux Madrilènes d’enfin marcher sous la pluie.

Plus d’images.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social