FaceNuke : Le réseau social des acteurs du nucléaire cartographié !

Greenpeace vient de publier FaceNuke : une carte heuristique interactive totalement hallucinante, non seulement dans sa réalisation, mais aussi et surtout par le travail qu’a dû nécessiter la collecte et la mise en relation d’une telle masse d’informations.

Le principe est simple : Greenpeace a réuni les listes des membres des organes de décision de tous les grands groupes industriels (conseils d’administration, de surveillance, comité de direction), ayant un rapport avec le nucléaire. Et s’est mis à étudier les relations, les interactions, bref, toutes les types d’échanges entre eux.

Du côté de l’internaute, par contre, l’utilisation d’une carte heuristique interactive pour consulter les informations rend la chose simple et efficace. Envie d’en savoir plus sur tel ou tel expert du nucléaire se prononçant régulièrement dans les médias ? En quelques clics de souris, il devient facile de connaître les liens de celui-ci avec les acteurs du nucléaire français, et donc de déterminer son niveau d’indépendance.

Cela permet ainsi, par exemple, de découvrir des noms de personnalités ayant exprimé des avis très tranchés sur la question, pour lesquels les liens avec ce milieu ne laissent guère de doutes sur leurs intérêts qui apparaissent enfin clairement  : difficile en effet de mordre la main qui vous nourrit…

La mauvaise herbe salue cette réalisation de Greenpeace, qui impose de facto un instrument efficace de totale transparence à une industrie nucléaire d’ordinaire singulièrement opaque.

FaceNuke, la carte heuristique du réseau social des acteurs du nucléaire français.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social