Nouvelles craintes de fission nucléaire à la centrale de Fukushima

L’opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, au Japon, a annoncé, mercredi 2 novembre, qu’il avait commencé à injecter un mélange d’eau et d’acide borique dans l’un des réacteurs, où une nouvelle réaction de fission nucléaire pourrait s’être produite. Tokyo Electric Power (Tepco) a précisé qu’il s’agissait du réacteur numéro 2 de la centrale Fukushima Daiichi, gravement endommagée par un séisme et un tsunami le 11 mars 2011.

« Nous ne pouvons pas écarter la possibilité d’une réaction de fission nucléaire localisée », a déclaré le porte-parole de Tepco, Hiroki Kawamata, ajoutant que l’injection de ces produits était une mesure de précaution. Tepco se veut aussi rassurant : « Même si une réaction de fission est en cours, elle est d’une ampleur extrêmement faible et le réacteur est dans l’ensemble dans une situation stable. » La fission nucléaire est le processus qui se produit habituellement dans les réacteurs atomiques, mais de façon contrôlée, ce qui n’est pas le cas à Fukushima.

Lire la suite : Nouvelles craintes de fission nucléaire à la centrale de Fukushima – LeMonde.fr.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social