Main d’œuvre jetable à Fukushima | Effets de terre

C’est sans doute le sens de l’histoire: la sous-traitance a pris des proportions considérables dans l’industrie nucléaire de la planète. Au Japon comme ailleurs: l‘agence Reuters publie une enquête édifiante sur la manière dont Tepco a géré le personnel de Fukushima depuis quinze ans, et au cours de l’accident survenu en mars dernier. Cela fait vraiment froid dans le dos…

Tepco fait si peu de cas des liquidateurs qu’elle n’est même pas capable de savoir ce que sont devenues 69 des 3600 personnes qui sont intervenues juste après l’accident. Leurs noms n’ont même pas été consignés! D’autres n’étaient enregistrés dans les registres que par une initiale… Comment ces gens, dont certains ont très probablement subi de lourdes expositions, seront-ils suivis médicalement ?

Lire la suite : Main d’œuvre jetable à Fukushima | Effets de terre.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social