La centrale nucléaire de Fessenheim prolongée pour 10 ans. Au secours !

La centrale nucléaire de Fessenheim accueille les deux plus vieux réacteurs nucléaires en service en France, respectivement mis en service en 1977 et 1978.

Cette centrale, qui borde le grand canal d’Alsace, en contrebas de quelques mètres, a vu sa construction débuter en 1970, dans une zone d’activité sismique. Les normes anti-sismiques des années 60, qui prévalaient lors de sa conception n’ont plus grand chose à voir avec celles pratiquées aujourd’hui, et sont jugées franchement dépassées. Par ailleurs, la proximité directe avec le grand canal, et le fait que cette centrale soit installée plusieurs mètres en contrebas met celle-ci sous le coup d’une menace permanente d’inondation en cas de rupture de la digue les séparant.

En 2000, l’Autorité de Sûreté Nucléaire avait par ailleurs dénoncé dans un rapport le fait qu’un séisme mettrait forcément à mal le fonctionnement des systèmes de refroidissement du réacteur. Malgré ce rapport accablant et la vétusté déjà unanimement dénoncée de cette centrale nucléaire à l’époque, EDF avait pris la décision de prolonger l’activité de cette centrale pour 10 ans.

Une centrale nucléaire des années 1970, un séisme, un problème de refroidissement de réacteur… Il ne s’agit ni plus ni moins de l’exacte configuration de l’accident nucléaire de Fukushima-Daiichi.

L’arrêt de cette centrale nucléaire obsolète, polluante, dangereuse, est demandé par tous les acteurs de la cité, qu’il s’agisse d’associations, d’élus locaux, de citoyens:

  • manifestations du 3 et 4 octobre 2009 à Colmar : 10 000 personnes
  • 10 avril 2011 : 10 000 personnes…
  • le 11 avril 2011, le conseil municipal de Strasbourg s’est prononcé à l’unanimité moins une voix en faveur de la fermeture de la centrale,
  • un «Appel solennel au président de la République» exigeant l’arrêt de cette centrale, signé par quelque 400 élus…
  • une chaine humaine s’est déroulée le dimanche 26 juin 2011 pour protester pour la sortie du nucléaire, et plus spécifiquement pour la fermeture de Fessenheim, réunissant entre 5000 et 10000 personnes.

Bref, tous exigent cette fermeture, sauf évidement l’Autorité de Sûreté Nucléaire, et EDF.

Nous sommes aujourd’hui à la fin de cette période de 10 ans, et l’Autorité de Sûreté Nucléaire semble se diriger vers une nouvelle prolongation pour cette centrale, pour 10 années supplémentaires. Devant ce déni de démocratie, et avant qu’il ne soit trop tard :

Rejoignez les plus de 63000 signataires de la pétition exigeant la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.

Articles similaires :

Un Commentaire

  1. Bonjour,

    Sidéré de l’inconscience de nos dirigeants qui choisissent
    de se cacher derrière un retour à la bougie …

    Alors que se déroule un spectacle incroyable à nos yeux :
    Un train spécial cherchant à jeter ses poubelles dangereuses!

    Un danger qui va rester sur notre planète pendant 10.000 ans.
    c’est comme si les Egyptiens avaient conservé les momies avec
    de la radio activité il y a 5.000 ans.

    Pour une micro période allant de 1970 à 2050 (maximum je le souhaite)
    80 années de poubelles exceptionnelles nous reste sur les bras et feront
    parler d’elles à tous les humains jusqu’en 12.050.

    Quel cadeau super égoiste, au nom de l’emploi et du confort personnel.

    Même les citoyens de droite (en conscience avec eux même) vont voter
    pour le candidat qui proposera une sortie lente, mais ferme du nucléaire.

    il en va de la survie de notre petit jardin a tous   « la terre »

Laisser un commentaire

  • Social