Les jeunes Espagnols prennent Stéphane Hessel au mot | Rue89

Pas un mot ! Rien dans nos médias microcosmiques sur ce qui est en train de se passer en Espagne depuis le 15 mai. Figurez-vous que nos jeunes amis ibériques ont décidé de mettre en pratique le « Indignez-vous ! » de ce cher Stéphane Hessel… en campant dans la rue. […].

« Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise, c’est une escroquerie »

Depuis le 15 mai, des dizaines de milliers de jeunes excédés descendent et campent chaque jour dans la rue en donnant de la voix, ainsi qu’un sacré coup de vieux à la représentation politique institutionnelle de leur pays.

« Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise, c’est une escroquerie. Nous en avons assez de cette société gérée par des banquiers ! Assez de la petite politique à la petite semaine, assez de la résignation collective sous prétexte de protéger la démocratie des dangers de l’extrême droite ! »

« Il y a des alternatives politiques, il s’agit juste de les réinventer, sans violence mais avec fermeté. »

En face, la police ne s’embarrasse guère de ces considérations rhétoriques et tentent de disperser ces idées explosives et leurs auteurs à grands coups de matraques et de gaz lacrymogène.

Peine perdue, tous sites et réseaux sociaux – Facebook et Twitter – en alerte, le « Mouvement du 15 mai » (cette appellation spontanée témoigne de son enracinement rapide) continue de s’accrocher au pavé. Plus de 40 villes sont désormais touchées.

Lire la suite : Les jeunes Espagnols prennent Stéphane Hessel au mot | Rue89.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social