Fukushima, Tchernobyl : « L’OMS répète les chiffres de l’AIEA » | Rue89

Ancien président de l’association Enfants de Tchernobyl-Bélarus, aujourd’hui professeur émérite à l’université de Bâle, Michel Fernex relève, lors de l’accident de Tchernobyl comme actuellement à Fukushima : une « étrange absence » de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Médecin tropicaliste à l’OMS, il mène une carrière paisible nourrie d’idéaux, jusqu’à ce qu’il découvre fortuitement l’accord qui lie son institution à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) : en 1995, il participe à un congrès sur les conséquences de Tchernobyl, Hiroshima et Nagasaki. Les actes ne sont pas publiés. Pourquoi ?

Lire la suite : Fukushima, Tchernobyl : « L’OMS répète les chiffres de l’AIEA » | Rue89.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social