La LOPPSI II , le cheval de Troie totalitaire ?

Un cheval de Troie est en terme informatique « est un logiciel  d’apparence légitime conçu pour exécuter subrepticement (de façon cachée) des actions à l’insu de l’utilisateur »… Il permet ainsi de prendre le contrôle d’un ordinateur cible…toujours à l’insu de son utilisateur. La LOPPSI II qui concerne beaucoup les dispositifs techniques de surveillance ou d’identification se comporte de  la même manière. Il s’agit d’un loi fourre tout protéiforme comme beaucoup d’autres : LOPPSI I, la loi prévention de la délinquance etc.. mais à cela s’ajoute qu’elle comporte des dispositifs dormants, dont il suffira de modifier l’un des composants pour en faire de redoutables armes contre les libertés et tout opposant….

Nous avons déjà des exemples dans l’histoire recente comme par exemple le prélévement ADN pour le fichage : prévu initialement pour les délinquants sexuels ( 1998) il fut étendu à toutes les infractions 2000/2001 puis appliqué aux militants syndicaux…

C’est au regard de cette analyse que nous allons examiner les  divers dispositifs de cette loi, car après plus de 42 lois sécuritaires depuis 2002, il est grand temps de concevoir ces textes non pas comme des textes occasionnels mais faisant partie d’un système organisé de référence ayant pour but de changer les paradigmes de notre société c’est à dire notre représentation du monde, nos échelles de valeurs afin d’accepter comme normales les restrictions de nos libertés.

En ce sens la LOPPSI est très caractéristique d’un cheval de Troie totalitaire.

Lire la suite : La LOPPSI II , le cheval de Troie totalitaire ?.

Articles similaires :

Laisser un commentaire

  • Social